• Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

LE HAMEAU ET LA RESTANQUE

CARACTERISTIQUES

Maître d'ouvrage : SAFILAF

Surface plancher : 11 532 m²

Montant travaux : 18 072 000 €

Lieu : Les 2 Alpes

 

EQUIPE

Architecte : Tomasini Design

Economiste : A6Maitri

Structures : BETREC

BET Fluides : CETRALP

 

Située entre les Alpes du Nord et les Alpes du Sud, dans le département de l'Isère, la célèbre station de ski des 2 Alpes a été édifiée en 1946 sur les anciens alpages des villages de Mont de Lans et de Venosc.

Dynamique, sportive et branchée Les 2 Alpes est l'une des plus grandes stations internationales de ski. Avec une neige naturelle garantie tout au long de la saison, grâce à son glacier culminant à 3600m d’altitude, et à un exceptionnel FREESTYLE LAND, le domaine skiable des 2 Alpes est un véritable paradis pour tous les passionnés de nouvelles glisses !

Les 2 Alpes certifient un accueil privilégié aux familles mais aussi un accueil irréprochable des vacanciers.

Le concept s’établie sur celui du hameau de montagne.

Son schéma urbanistique en reprend les composants : Le décalage des toitures, l’implantation dans la pente, le socle puissant, les ruelles, les placettes intérieures.

Les façades affirment les lignes horizontales au niveau du piéton, et se diversifient sur les parties hautes grâce aux fractures dans les façades, les lignes des balcons et les passes de toit.

 

La vision globale du projet est très homogène et pourtant très diverse. Les tons, les teintes et le langage architectural présentent un projet complexe, élégant, et grâce aux matériaux, très pérenne.

 

Nous souhaitons par ce projet revisiter l’architecture de montagne et offrir à la station, un évènement architectural à la hauteur de son dynamisme.

Ainsi le projet confirme les choix d’implantations du bâti et la morphologie générale, assurant une insertion harmonieuse du projet dans son environnement immédiat. Il répond à la sensibilité paysagère dans un objectif de développement de l’urbanisation en harmonie avec les caractéristiques d’un climat de montagne. Son schéma urbanistique en reprend les composants : Le décalage des toitures, l’implantation dans la pente, le socle puissant, les ruelles, les placettes intérieures.

Les façades affirment les lignes horizontales au niveau du piéton, et se diversifient sur les parties hautes grâce aux fractures dans les façades, les lignes des balcons et les passées de toit.

L’ilot revendique un atavisme architectural.