• Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
LES ORGUES DE CHAVANT
LES ORGUES DE CHAVANT
LES ORGUES DE CHAVANT
LES ORGUES DE CHAVANT
LES ORGUES DE CHAVANT
LES ORGUES DE CHAVANT
LES ORGUES DE CHAVANT
LES ORGUES DE CHAVANT
LES ORGUES DE CHAVANT
LES ORGUES DE CHAVANT

LES ORGUES DE CHAVANT

CARACTERISTIQUES

Maître d'ouvrage :

FONCIERE CETIM

SAS LURI 

Surface plancher : 12446 m²

Lieu : Grenoble

 

EQUIPE

Architecte : Tomasini Design 

Economiste : IDE

Structures :

STEBAT

SINETUDES

Paysagiste : MUGO

Projet non retenu

L’appel à projet lancé par Poste Immo avait pour objectif d’étudier la requalification du site de la poste chavant par un projet innovant, vertueux et qualitatif. C’est avec déférence que nous avons investi l’œuvre de René Gagès.

Par notre proposition programmatique, nous avons créé des pôles d’attractivité, tant dans les rez-de-chaussée, que dans la justification architecturale, se complétant, se répondant, s’enrichissant mutuellement.

Notre proposition repense les limites du centre-ville, qu’elle les réinterprète pour en élargir le champ d’incidence.

Nous avons estimé que la singularité de l’immeuble de R. Gages (1968) doit perdurer. Notre projet, porteur d’ambition, de perspective et de prospective s’inscrit dans les problématiques du développement durable, tend vers une politique d’ouverture des populations et amène des événements qui sont porteurs de sens et qui les sollicitent.

L’essence du dessin est conservée en intégralité. Les orgues tels des orgues basaltiques interpellent toujours et encore Grenoble.

Plus que fonctionnaliste, notre proposition est aussi pour le monde.

Elle est vertueuse et altruiste.

Elle est aussi éducative et sportive

Elle ne rechigne pas à être ludique.

Elle propose un événement communiquant.

L’architecture est un art majeur, qui se plie au code de la communication et du tourisme.

Notre proposition, depuis les lieux de vie, offre à voir le Vercors, les 3 Pucelles, la magnifique chaîne de Belledonne et les Toits de Grenoble. La Chartreuse sera visible depuis la ferme urbaine.

Les modules de façades, soit vitrés, soit pleins, sont accrochés à la structure conservée. Ils sont tous en menuiserie bois biosourcé, préfabriqués dans des entreprises de la région. La performance énergétique passe en premier lieu par la performance de l’enveloppe, en termes de conception bioclimatique, d’isolation thermique, de traitement des ponts thermiques et de l’étanchéité à l’air. La mise au point des façades fera l’objet d’un travail itératif au sein de l’équipe, afin de trouver le meilleur équilibre entre confort visuel, confort thermique, et consommations énergétiques (chauffage/ rafraîchissement / éclairage). Des jardinières s’accrochent ou surplombent les espaces utiles. La biodiversité est renforcée et contribue à la lutte contre l’effet d’îlot de chaleur urbain. La valorisation de la biodiversité est un axe majeur de notre projet.

Les terrasses intermédiaires seront végétalisées par une végétation en pleine terre. La mise en œuvre du jardin dans un niveau intermédiaire et de la ferme urbaine en couronnement permet de créer une continuité végétale sur tout le haut du bâtiment. Cette continuité pénètre dans les logements via le travail de végétalisation des loggias. Cette volonté vertueuse nous permet de proposer une architecture très esthétique, douce et vivante. Le rapport de force entre les Orgues magistrales et les détails de bois enchantent le bâtiment.

Le projet des Orgues de Chavant accélère la transition vers une ville productive, plus humaine et plus saine :

Le projet d’agriculture urbaine se développe en toiture et R+1, tandis que des patios de verdure sont aménagés à chaque niveau et un espace ouvert est créée en R+7. C’est un espace de transition de 500m2, bordé de haies favorisant la rencontre, l’échange ou la méditation.

Notre partenaire, spécialiste de la culture urbaine, propose un verger expérimental en libre-service pour les usagers du bâtiment, composé d’arbres fruitiers quart de tige, de plantes aromatiques, de fruits rouges, d’une production de fleur.

Les toitures productives de 1000 m2 (R+1 et R+12) répondent à trois impératifs: une exploitation autofinancée, un lieu créateur de lien social et un impact environnemental positif.

La production sera transformée et distribuée aux particuliers résidants dans les immeubles et aux utilisateurs des bureaux, sans intermédiaire.